ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




dimanche 29 novembre


Mise à jour
samedi 28 novembre


Accueil > Équipes scientifiques > Structure et dynamique des systèmes complexes isolés photoexcités (SYSIPHE) > MEcanismes MOléculaires d’espèces biomimétiques (MEMO) > Conformation et Interactions Moléculaires en phase gazeuse (Carlotta) > Conformation et Interactions Moléculaires en phase gazeuse (Carlotta)

Conformation et Interactions Moléculaires en phase gazeuse (Carlotta)

par Çarçabal Pierre - 12 octobre

Notre activité de recherche se concentre sur l’étude des interactions moléculaires qui régissent les propriétés structurales d’édifices moléculaires complexes et flexibles. En particulier nous nous intéressons à des systèmes moléculaires comprenant des carbohydrates. Ces molécules, particulièrement flexibles, jouent un rôle important en biologie, en particulier dans les processus de reconnaissance moléculaire, par le biais des interactions avec des peptides. La reconnaissance moléculaire est d’abord une « reconnaissance de forme », c’est-à-dire de conformation, véhiculée par les liaisons hydrogènes. Nous utilisons la spectroscopie vibrationnelle en phase gazeuse, sonde fine des liaisons hydrogènes, pour déterminer les choix conformationnels des molécules étudiées puis l’influence de l’environnement par l’étude des complexes formés soit avec des molécules de solvant, soit avec d’autres molécules biologiques.
Nous nous intéressons à différents types d’édifices moléculaires :

  • Des systèmes synthétiques (glycomimiques, glycoconjugués) qui ont un fort potentiel pour des développements dans le domaine pharmaceutique.
  • Des modèles de molécules biologiques pour lesquelles le lien entre leur fonction et leur structure reste à établir comme par exemple les protéines antigel.
  • En dehors du contexte biologique nous avons entrepris des travaux sur des molécules composés de carbohydrates qui sont important dans le domaine des sciences des matériaux, comme par exemple la famille des glycobenzylidène qui permet la formation de gels moléculaires physiques, ou encore les précurseurs des COFs.