ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




lundi 19 octobre


Mise à jour
lundi 19 octobre


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Offres de stages, thèses et post-docs > Spectroscopie rotationnelle de molécules d’intérêt astrophysique dans la gamme des longueurs d’ondes millimétriques

Stage de M2

Spectroscopie rotationnelle de molécules d’intérêt astrophysique dans la gamme des longueurs d’ondes millimétriques

Niveau M2

L’étude des régions de formation des étoiles et systèmes planétaires de notre galaxie fournit d’importants indices sur l’histoire chimique du système solaire et les origines de la vie sur Terre. Pour interpréter ces indices, il est essentiel de pouvoir identifier les molécules présentes dans ces environnements ce qui implique qu’elles aient été préalablement étudiées au laboratoire. En particulier, il est important de caractériser un grand nombre de molécules d’intérêt astrophysique dans la gamme spectrale couvrant les ondes du millimétrique et sub-millimétrique (au sens large, 5 GHz - 1 THz) où les transitions rotationnelles observées à ultra haute résolution spectrale sont équivalentes à des cartes d’identité des molécules.

Notre équipe étudie au laboratoire les spectres de rotation pure de molécules d’intérêt astrophysique dans cette gamme spectrale dans le but de permettre leur détection dans le milieu interstellaire. Nous disposons notamment d’un nouveau spectromètre opérant de manière "large bande" dans la gamme 75-110 GHz par spectroscopie dite chirped-pulse. L’étudiant stagiaire aura pour objectif d’exploiter cet instrument pour déterminer la composition moléculaire de mélanges d’espèces très réactives (radicaux et ions) produits en phase gazeuse par différentes techniques (décharge électrique ou radiofréquence ou par abstraction d’atomes H par réaction avec du fluor atomique) déjà disponibles dans l’équipe. En partant de précurseurs abondants du milieu interstellaire, l’objectif est de produire des espèces réactives potentiellement présentes dans le milieu interstellaire également. Une fois les spectres enregistrés, le stagiaire devra traiter les données et analyser les résultats.

Voir en ligne : Systèmes moléculaires, Astrophysique et Environnement