ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




dimanche 6 décembre


Mise à jour
vendredi 4 décembre


Accueil > À la une > Disparition de Philippe Ceraolo, mécanicien au LPPM

Disparition de Philippe Ceraolo, mécanicien au LPPM

par Martrenchard-Barra Séverine - 28 octobre

Philippe Ceraolo fut l’un des piliers de l’atelier de mécanique du Laboratoire de Photophysique Moléculaire depuis 1970. Venu du privé, il a gravi les échelons des ITA pour devenir Assistant Ingénieur. Il s’est distingué par son inventivité, l’économie de moyens qu’il utilisait pour réaliser les montages et le plaisir qu’il éprouvait à discuter de mécanique et d’autres sujets avec les chercheurs du laboratoire. On oublie trop souvent que le succès d’une expérience de Physique est due à la conception mécanique ; André Tramer le reconnut bien en partageant un quart de sa médaille d’argent du CNRS avec lui, au sens littéral du terme.
Il était d’une affabilité et d’une gentillesse extrêmes, acceptant la discussion avec tous et sur tout. Un de ses mérites était l’engagement sportif dans la course à pied de fond, dont le marathon, auquel il a converti une partie de LPPM. Il était difficile de ne pas l’aimer et nous sommes restés nombreux en relation avec lui après son départ à la retraite. Nous nous voyions et nous téléphonions souvent.
Il est parti avec une part de notre affection.