ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




lundi 22 juillet


Mise à jour
mercredi 17 juillet


Accueil > Production Scientifique > Thèses soutenues > Année 2024 > Soutenance de thèse de Laurent Le (11 juillet)

Soutenance de thèse de Laurent Le (11 juillet)

par Martrenchard-Barra Séverine - 23 juin (modifié le 24 juin)

Développements pour la microscopie de fluorescence résolue en temps et la microscopie de localisation de molécules uniques

La microscopie de fluorescence résolue en temps (FLIM) offre la capacité de mesurer les temps de vie des molécules fluorescentes à l’échelle de la nanoseconde, permettant ainsi d’explorer l’environnement local des protéines au sein des cellules. Nous présentons un microscope à déclenchement de portes périodiques en réflexion totale interne, destiné à fournir le sectionnement optique nécessaire pour étudier la tension membranaire des cellules à l’aide d’un biosenseur. Cependant, les détections résolues temporellement en FLIM impliquent un budget de photons élevé qui ne semble pas compatible avec la microscopie de localisation de molécules uniques (SMLM). L’imagerie SMLM permet de dépasser la limite de diffraction. Nous proposons donc de revisiter deux techniques introduisant une excitation pulsée résolue en temps, permettant d’intégrer tous les photons émis par fluorescence pour maximiser le signal. La première technique, nommée Double-Pulse Fluorescence Lifetime Imaging (DPFLIM) consiste à exciter les fluorophores avec deux impulsions dont le retard relatif est connu. La deuxième approche, nommée FLIM stroboscopique, utilise une excitation à haute cadence de répétition de l’ordre du gigahertz. Enfin, la biologie requiert l’observation simultanée de plusieurs structures cellulaires. Nous présentons deux techniques de microscopie multi-cibles en SMLM basées sur les propriétés spectrales (Spectral Demixing) et de brillance (Flux Demixing), en combinant ces approches avec l’imagerie 3D.

Soutenance de thèse de Laurent Le - 292.5 kio