ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




mercredi 27 octobre


Mise à jour
mardi 26 octobre


Accueil > Équipes scientifiques > Biophysique et biophotonique (NanoBio)

Biophysique et biophotonique (NanoBio)

L’équipe Nanomédecine et Biophotonique (NanoBio) exerce une activité interdisciplinaire de pointe à l’interface chimie-physique-biologie.

Les thématiques principales portent sur :

  1. L’élaboration de nanomatériaux originaux pour traiter des maladies graves comme le cancer et les infections résistantes au traitement
  2. Des approches de pointe pour traiter le cancer par hadronthérapie
  3. La mise au point d’instruments innovants en super-résolution optique

NanoBio est une équipe internationale qui accueille chaque année plus de 20 étudiants en thèse et stages (licence, master etc), ainsi que des chercheurs en post-doctorat. Les applications biologiques des travaux de recherche sont le dénominateur commun de l’équipe NanoBio.

La recherche fondamentale est le cœur de métier de l’équipe. Les applications se situent principalement dans le domaine biomédical et répondent à des enjeux sociétaux majeurs. De surcroît, NanoBio a un portefeuille important de brevets et est à l’origine de la création de start-ups.

Récemment, les membres de l’équipe ont obtenu des distinctions importantes : médaille d’argent du CNRS, prix Irène-Joliot-Curie-femme-entreprise et prix Seqens de l’Académie des Sciences, trophée Etoiles de l’Europe.

L’équipe développe un large réseau de collaborations au niveau national, européen et international et s’investit notamment dans la coordination de réseaux de recherche stratégiques comme le Centre interdisciplinaire iNanoTheRad. Les membres de l’équipe sont impliqués dans la direction de formations (dont master européen labelisé) et ont des fonctions majeures dans la nouvelle Université Paris-Saclay (école doctorale, présidence).

Nanoparticules de type "cage" pour lutter contre des maladies sévères

L’activité de recherche est centrée sur la conception, le développement et l’évaluation biologique de nano(micro) particules de type « cage » pour traiter des maladies sévères ou incurables, notamment les infections intracellulaires causés par M. tuberculosis et S. aureus. Les stratégies de synthèse des nanoparticules cœur-couronne sont basées sur une chimie verte. Les particules sont élaborées à partir de matériaux biocompatibles variés : organiques, inorganiques ou hybrides et peuvent incorporer un cocktail de molécules actives pour le délivrer, tels des chevaux de Troie, au sein des cellules infectées

Lire la suite

Nanoparticules pour les radiothérapies innovantes

L’activité porte sur le développement de nanoagents, la caractérisation et l’évaluation de leurs effets lorsqu’ils sont associés à des traitements par des faisceaux médicaux - notamment d’ions rapides utilisés en proton/hadronthérapie - (utilisation de protons/ions carbone).


L’équipe possède une expertise et une reconnaissance internationale uniques dans l’association de nanoparticules et la hadronthérapie. Des nanoparticules composées de métal (Au, Pt, Bi, Fe) ont été développées et évaluées

Lire la suite

Imagerie de fluorescence à l’échelle nanoscopique pour la biologie

L’activité de recherche porte sur la mise au point d’instruments innovants dans les domaines de la super-résolution en microscopie optique de fluorescence par super-localisation de molécules uniques et dans le domaine du suivi des interactions moléculaires par microscopie de fluorescence résolue en temps. Ces travaux ont pour objectif sur le suivi en temps réel du fonctionnement complexe de la machinerie cellulaire avec une sensibilité extrême et une résolution ultime, dans un contexte applicatif, en collaboration avec des biologistes

Lire la suite