ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




mercredi 17 août


Mise à jour
mercredi 17 août


Accueil > Équipes scientifiques > Nanophysique et Surfaces (Nanophys) > Recherche > Nano-optique sous pointe

Nano-optique sous pointe


La nano-optique permet le confinement et la manipulation de la lumière à l’échelle nanométrique, malgré la « limite de diffraction » bien connue.

La spécificité de notre groupe est que nous utilisons des électrons tunnel inélastiques pour exciter localement et électriquement des plasmons de surface polaritons ou des excitons dans des nano-objets et incluons théoriquement des effets quantiques dans la modélisation de tels systèmes. La jonction tunnel donnant lieu à l’excitation est le plus souvent celle qui se trouve entre la pointe d’un microscope à effet tunnel (STM) et l’échantillon, mais peut également être la nano-jonction intégrée d’un dispositif. En particulier, nous nous concentrons sur les systèmes plasmoniques et excitoniques, mais nous contribuons également expérimentalement et théoriquement au développement de la spectroscopie de luminescence induite par STM de molécules individuelles (dans un STM à basse température sous ultra-vide).

La rubrique Plasmonique sous pointe décrit nos expériences utilisant le courant tunnel inélastique d’un microscope à effet tunnel (STM) pour exciter les plasmons de surface.

La rubrique Excitonique traite nos expériences d’électroluminescence sur des semiconducteurs à deux dimensions (dichalcogénures de métaux de transition ou TMD).

Nos activités théoriques en Nano-optique sont résumées dans les rubriques Nanophotonique, nanoplasmonique et Théorie de l’interaction laser-matière avec des surfaces planes .