ISMO

Institut des Sciences Moléculaires d'Orsay


Partenaires

CNRS UPS




dimanche 29 novembre


Mise à jour
samedi 28 novembre


Accueil > Équipes scientifiques > Systèmes Moléculaires, Astrophysique et Environnement (SYSTEMAE) > Outils expérimentaux > INSOLITE (INterstellar SOlids LaboraTory Experiment)

INSOLITE (INterstellar SOlids LaboraTory Experiment)

La matière dans notre Galaxie évolue au sein d’un cycle contrôlé par de nombreux processus astrophysiques incluant diverses compositions, champs de rayonnement et densités. Les grains de poussière interstellaires subissent des interactions avec les rayonnements cosmiques et électromagnétiques, avec les particules énergétiques, interaction gaz-surface des grains, photochimie des glaces, construction d’entités moléculaires complexes organiques. La plupart des processus physiques qui sont à l’origine des grains interstellaires et qui les modifient au cours de leur passage dans les différents objets astrophysiques peuvent être efficacement simulés, dans des conditions contrôlées, en laboratoire. Ces simulations permettent de proposer une approche qualitative et quantitative des processus physique et chimique qui jouent un rôle déterminant dans l’évolution des nuages moléculaires vers la formation de disques protoplanétaires. L’expérience INSOLiTE (INterstellar SOlids LaboraTory Experiment) vise à étudier le devenir des analogues interstellaires que nous produisons en laboratoire, et leur caractérisation dans le domaine infrarouge lorsqu’ils sont notamment soumis au rayonnement UV interstellaire.

Expérience INSOLITE

La finalité scientifique autour des analogues produits est multiple. L’intérêt pour les thématiques comprend :
- la connaissance des propriétés physiques de la matière : production de standards analytiques contrôlés pour étalonner finement les mesures effectuées sur des analogues interplanétaires et atteindre ainsi une précision inégalée sur par exemple les mesures nanoSIMS de micrométéorites possédant une composante organique dominante (UCAMMs).
- la préparation et l’exploitation des missions spatiales : production d’analogues interstellaires possédant les signatures spectroscopiques adéquates pour interpréter les spectres obtenus à distance de la matière circumstellaire autour d’objets jeunes (disques protoplanétaires) en préparation des observations du JWST.
- synergie préparation et exploitation des missions spatiales, et évolution de la matière condensée interstellaire : les analogues sont soumis à des rayonnement UV interstellaires dans la chambre de l’expérience INSOLiTE (INterstellar SOlids LaboraTory Experiment), dont une partie importante (la tête froide) à été financée par le LabeX P2IO dans le cadre d’un projet emblématique.